Interview d’un développeur qui travaille à distance

Je vous ai déjà parlé de mon voisin, vous expliquant qu’il a trouvé du travail sur Upwork dans cet article. Et bien aujourd’hui, je l’interview pour vous! Il a souhaité garder un semblant d’anonymat mais s’est totalement prêté au jeu.

Place à l’interview!

Est-ce que tu peux nous présenter rapidement ton parcours ?

J’ai abandonné des études d’ingénieurs au stade des classes préparatoires. C’était un cycle intégré, je n’aimais pas du tout l’école et ai donc décidé de commencer à travailler près de chez moi. Je connaissais bien le chef d’une entreprise de la ville et j’ai eu un job chez lui.

Peu à peu, j’ai été en charge de son système informatique, puis son site Internet, puis j’ai appris à programmé ‘sur le tas’. J’ai créé des systèmes pour l’aider à automatiser sa gestion d’entreprise et suis devenu de plus en plus compétent.

Puis j’ai créé un profil sur des plateformes de freelance et j’ai commencé à trouver du travail à distance.

Concrètement, comment tu trouves du travail à distance ?

Il y a deux façons : soit les personnes me contactent parce qu’elles ont vu mon profile sur Upwork ou Hopwork, soit je postule à un projet qui m’intéresse.

C’est surtout le premier cas qui m’amène des projets en ce moment, j’ai l’impression que ma candidature est souvent noyée dans la compétition lorsque je postule à des jobs ouverts à toute la plateforme.

Donc les clients m’envoient un message privé, j’y répond et on discute en général sur Skype ou par téléphone. Quand c’est possible on se rencontre, cela me permet de créer un contact privilégié avec le client et en général signer plus rapidement.

Est-ce que tu as des conseils pour bien commencer ?

Je pense que le plus dur lorsqu’on commence et de bien se présenter et comprendre qu’on a « de l’or dans les mains » en quelque sorte. Sans être prétentieux beaucoup de gens n’y connaissent rien et n’ont aucune idée de la complexité ou la simplicité de ce que vous faites.

C’est important de comprendre que le client cherche avant tout à avoir un retour sur investissement et de la convaincre que vous allez pouvoir lui apporter, que vous êtes un investissement intéressant pour lui.

Une fois que vous avez compris et appliqué cela, il s’agit juste de devenir de plus en plus efficace et compétent.

Comment tu factures ?

Je facture à la journée. J’ai ce qu’on appelle un TJM (Taux Journalier Moyen) et les clients payent les jours qu’il faut pour que j’effectue ma prestation.

En général on convient d’une estimation au début de la collaboration et on fait des points réguliers pour s’assurer qu’on respecte les délais et les paiements.

J’ai pour le moment une auto-entreprise ce qui ne sera surement pas suffisant pour finir l’année, je pense créer une « vraie » société cete année.

Et… combien tu gagnes ?

Sans donner de chiffre précis, je gagne correctement ma vie surtout que j’ai l’avantage de pouvoir faire un peu ce que je veux quand je veux dans que je livre le travail en temps et en heure, ce qui est un luxe qui a une énorme valeur à mes yeux.

Un dernier mot pour la route

Foncez! Je pense que le moment est opportun pour développer votre activité. Vous pouvez faire ça le soir et les week ends tant que vous ne gagnez pas suffisamment pour faire ça a plein temps.